Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Article complété en mai 2017 avec de nouvelles photos.

Le pont sur la Sarthe à Saint-Céneri-le-Gérei

Niché au cœur des Alpes mancelles, dans un méandre de la Sarthe qu’il surplombe du haut de son éperon rocheux le village de Saint-Céneri-le-Gérei est classé parmi les "Plus beaux villages de France" et depuis 2015 parmi les "Petites cités de caractère".

Le pont sur la Sarthe à Saint-Céneri-le-Gérei

Le village tient son nom d’un moine italien, Céneri, qui au 7ème siècle y fonde d’abord un ermitage puis une abbaye bénédictine.


L’église romane du 11ème siècle et la petite chapelle du 15ème siècle, édifiée sur ce qui pourrait être l’emplacement de l’ancien ermitage du saint, portent son nom.
 

L'église romane de Saint-Céneri-le-Gérei.

L'église romane de Saint-Céneri-le-Gérei.

La chapelle du Petit-Saint-Célerin se trouve au milieu d'une prairie dans le méandre de la Sarthe. Elle date du 15ème siècle.

La chapelle du Petit-Saint-Célerin se trouve au milieu d'une prairie dans le méandre de la Sarthe. Elle date du 15ème siècle.

Monument érigé à l'emplacement de l'ancien château de Saint-Céneri

 

Au 11ème siècle a également été édifié le château de Saint-Céneri, longtemps tenu par la famille des Giroie qui ont eux aussi donné leur nom au village (le-Gérei) et à ses habitants (les Girois). Guerres et conflits territoriaux ont fortement marqué cette région à la frontière du Maine et de la Normandie. Du château il ne reste plus grand-chose aujourd’hui…

 

 

Salle des décapités de l'auberge des soeurs Moisy à Saint-Céneri-le-Gérei

Au 19ème siècle c’est l’activité artistique qui va désormais marquer le village : attirés par la qualité de la lumière de nombreux peintres paysagistes viennent régulièrement séjourner à Saint-Céneri pour y travailler. Ils logent dans les auberges du village sur les murs desquelles ils laissent des peintures. Ils laissent aussi des profils, tracés au fusain à la lueur des bougies, sur les murs blanchis à la chaux de l’étage de l’auberge des sœurs Moisy (appelée « salle des décapités »). Désormais restaurée cette auberge se visite avec un guide.

 

Vous trouverez les horaires et les détails en cliquant sur le lien suivant : Idées de sorties

Si vous voulez en savoir plus sur Saint-Céneri-le-Gérei, vous pouvez vous reportez à une petite brochure des éditions OREP : « Saint-Céneri-le-Gérei, nature et culture » de J-M Foubert qui pour la modique somme de 5,50€ vous fera connaître ce charmant village.

 

Pour une étude fouillée sur les peintres de Saint-Céneri (et pour 30€) vous pouvez lire : « Saint-Céneri-le-Gérei, Barbizon des Alpes mancelles » de Benoît Noël et Christiane Tatham aux éditions BVR.

Pour mieux connaître l’histoire de Saint-Céneri-le Gérei vous pouvez lire « L’histoire de Saint-Céneri-le-Gérei » d’Henri Pastoureau. Cet ouvrage, au départ édité sous forme de 5 brochures illustrées, a été réédité en 2016 par l'association des Amis de Saint-Céneri en un volume unique revu et corrigé. Il est disponible au Point-info de Saint-Céneri, à l'Office de tourisme d'Alençon et à la librairie Le Passage à Alençon.

 

Vous pouvez lire l'article que nous avons consacré à cette réédition en cliquant sur le lien suivant : Réédition des "Pastoureau"

Mais laissez-vous conter ici quelques détails amusants concernant le pont de Saint-Céneri.

Le pont sur la Sarthe à Saint-Céneri-le Gérei

 

Ce pont enjambe la Sarthe et pour le promeneur il se trouve au milieu du village. En réalité une fois franchi le pont vous changez de village, de département et de région administrative !!! Saint-Céneri sur la rive droite de la Sarthe est dans l’Orne et la région Normandie ; de l’autre côté de la Sarthe, Moulin-le-Carbonnel est dans le département de la Sarthe et la région Pays-de-Loire. Les limites administratives ont coupé en deux le village originel.

 

Entre les deux départements, au milieu du pont a été planté un clou (en réalité c'est une vis !) qui marque la limite administrative entre les deux départements et les deux régions. Ce clou est devenu sujet de plaisanterie pour les Girois depuis qu'il a été présenté à la télévision en 2015 dans l'émission de Stéphane Bern "Le village préféré des Français" dans laquelle Saint-Céneri est arrivé 15ème. Par quel hasard du découpage télévisuel ce modeste "clou" (qui n'en est pas un) a-t-il semblé plus important aux réalisateurs de l'émission que la chapelle de Saint-Céneri ou les peintures de l'auberge Moisy ? Mystère !

Autrefois ce pont de pierre n’avait pas les parapets actuels. Il était surmonté d’une balustrade en bois que l’on voit bien sur les anciennes photos et cartes postales (comme celle ci-dessous qui date de 1917). Henri Pastoureau, dans son « Histoire de Saint-Céneri », signale l'existence de cette balustrade sur un dessin datant de 1827.
Elle était peinte en blanc.

Carte postale de 1917, mise en scène avec des personnages.

Carte postale de 1917, mise en scène avec des personnages.

Photo prise en 1943, toujours sur le pont de Saint-Céneri, avec sa balustrade peinte en blanc.

Photo prise en 1943, toujours sur le pont de Saint-Céneri, avec sa balustrade peinte en blanc.

Si sur certaines photos la balustrade est d'un blanc éclatant, plusieurs cartes postales (comme celle ci-dessous, datant de 1909 ) montrent une peinture bien écaillée ! Elle était donc régulièrement repeinte.
 

Carte postale datant de 1909.

Carte postale datant de 1909.

Des ouvriers montés sur des échelles travaillent à la réfection de la balustrade. Sur les anciennes cartes postales du début du 20ème siècle comme celle-ci, le nom du village est parfois orthographié Saint-Cénery, ou Saint-Céneri-le-Géret...

Des ouvriers montés sur des échelles travaillent à la réfection de la balustrade. Sur les anciennes cartes postales du début du 20ème siècle comme celle-ci, le nom du village est parfois orthographié Saint-Cénery, ou Saint-Céneri-le-Géret...

Dès juillet 1940, la région d'Alençon est occupée par les troupes allemandes.

 

Le 6 aout 1944, un avion allemand s'écrase dans le bois de la Garenne et le même jour à Saint-Céneri les Allemands minent le pont sur la Sarthe. Mais dès le lendemain, ils réalisent que sa destruction pourrait leur poser un grave problème en cas de retraite et ils retirent fort heureusement les charges qu'ils avaient posées. Effectivement, à partir du 10 aout, les chars allemands empruntent ce pont pour fuir l'avancée des Alliés.

Dans son "Histoire de Saint-Céneri", Henri Pastoureau raconte que, dans la nuit du 10 au 11 aout, deux colonnes de chars allemands se rencontrèrent à Saint-Céneri, l'une allant vers Saint-Pierre-des-Nids et l'autre en venant, ce qui causa un certain trouble dans le village.
Un de chars se dirigeant vers Moulins-le-Carbonnel endommagea la partie gauche du parapet du pont dans sa fuite.


Les soldats américains poursuivant les Allemands arrivent à Saint-Céneri le 12 aout.

Les soldats américains arrivent à Saint-Céneri en aout 1944. On aperçoit au fond à gauche la vieille balustrade blanche en bois peint.

Les soldats américains arrivent à Saint-Céneri en aout 1944. On aperçoit au fond à gauche la vieille balustrade blanche en bois peint.

Les GI's constatent la détérioration du parapet et décident de le retaper. Les travaux leur prendront une semaine mais leur séjour se prolongera plus longtemps laissant le temps à certaines de tisser avec eux des liens affectifs...

Soldats américains et Girois participent aux travaux.

Soldats américains et Girois participent aux travaux.

Les Giroises sympathisent vite avec les libérateurs !

Les Giroises sympathisent vite avec les libérateurs !

Soldats améroicains et habitants de Saint-Céneri dans un champ dominant la Sarthe (du côté de la Maison Claire).

Soldats améroicains et habitants de Saint-Céneri dans un champ dominant la Sarthe (du côté de la Maison Claire).

Le pont sur la Sarthe à Saint-Céneri-le-Gérei

Ce sont ces GI's qui décident d’insérer dans les pierres du pont un obus américain que vous pouvez encore voir en vous penchant du côté gauche du pont quand vous le traversez pour aller de Saint-Céneri-le Gérei à Moulins-le-Carbonnel.

L'obus dans le pont.

L'obus dans le pont.

Un grand merci à Ken Tatham, ancien maire de Saint-Céneri-le-Gérei, pour les clichés des GI's américains à Saint-Céneri en 1944.

 

En 1955 les Ponts et Chaussées de l’Orne et de la Sarthe décident, pour des raisons de sécurité, de remplacer la vieille balustrade en bois par des poteaux en ciment et des balustres en fer. À cette occasion on découvre, gravé sur une des barres, la date 1853. Certains y voient alors la date de la construction de la balustrade, mais il s'agit certainement plutôt de la date d’une réfection, puisqu’elle existait déjà en 1827. Cette nouvelle balustrade, particulièrement peu esthétique, est tout de suite vivement critiquée !

Cette carte postale est une des rares photo du pont entre 1955 et 1957 avec sa nouvelle balustrade.

Cette carte postale est une des rares photo du pont entre 1955 et 1957 avec sa nouvelle balustrade.

L’association des « Amis de Saint-Céneri et du moulin de Trotté », fondée en 1953 pour œuvrer à la conservation de ces deux sites, et le colonel Gosse, qui en est alors responsable, obtiennent que cette main courante métallique soit enrobée de pierres, donnant au pont l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui et que l'on voit sur cette carte postel des années soixante. Les travaux commencent au printemps 1956 et s’achèvent en juin 1957.

Une carte postale plus récente représentant le pont après les travaux de 19556-1957.

Une carte postale plus récente représentant le pont après les travaux de 19556-1957.

Précisons qu'on appelle "Le Pont" le petit groupe de maisons de Moulins-le-Carbonnel qui se trouve juste sur l'autre rive.

Horaires d’ouvertures du Point Info en cliquant sur le lien suivant : « Idées de sortie ».

Vous pouvez également vous reporter aux autres articles de notre blog en cliquant sur les liens suivants :
Deux châteaux, deux familles, du IXème au XIème siècle
Notre terroir du Haut-Maine et Pail
Le domaine de Trotté
 

Retour à l'accueil              Autres pages sur le patrimoine          Haut de page

Partager cette page

Repost 0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail - dans terroir Saint-Céneri histoire patrimoine

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Notre...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les traditions de notre...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    Article complété en avril 2016. À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. 1 En premier lieu...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...
  • Le vinaigre de cidre
    Ce produit bien connu et largement utilisé dans nos campagnes depuis fort longtemps se forme naturellement par fermentation. Le jus de pomme se transforme en cidre grâce à la fermentation alcoolique ( voir à ce sujet notre article : Le cidre à l'ancienne...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.