Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Angélique 2L’angélique est une plante de grande taille aux tiges épaisses charnues, aux grandes feuilles et aux fleurs blanches en ombelle qui aime l’humidité et la lumière. C’est donc une ombellifère comme la carotte ou le fenouil. On distingue l’angélique cultivée (angelica archangelica) et l’angélique sauvage (angelica sylvestris) plus petite. On ne connaît souvent de l’angélique que ses pétioles confits (les bâtons verts dans les sachets de fruits confits) mais ses racines sont très utilisés en liquoristerie et entrent dans la composition de la Chartreuse et de la Bénédictine.

 

Le cycle de l'angélique : la première année elle ne donne que des feuilles, la deuxième année ses feuilles se développent et la plante peut atteindre jusqu’à deux mètres de haut (c’est alors qu’on récolte les racines), la troisième année elle fleurit, fructifie… et dépérit. On peut la prolonger d’un an en coupant les fleurs mais il vaut mieux la laisser se ressemer toute seule en ameublissant et en humidifiant le sol à son pied.

 

Thé d’angélique

Versez de l’eau bouillante sur de la feuille fraîche d’angélique (que vous pouvez couper en morceaux) et laissez infuser dix minutes avant de boire. Le goût de l’angélique est amer (surtout si vous en mettez beaucoup), vous pouvez l’adoucir avec du sucre, ou une rondelle de citron. Vous pouvez aussi mélanger angélique, mélisse et aspérule odorante (reportez-vous aux pages des recettes de boissons à base de mélisse et celles à base d'aspérule odorante).

Cette infusion est à la fois calmante (efficace contre le stress et l’angoisse) et stimulante (elle combat la fatigue). Vous pouvez en boire en fin de repas car elle stimule aussi la digestion.

Le thé d’angélique ne se fait qu’avec de la feuille fraîche donc à partir de printemps car une fois séchée la feuille d’angélique perd toutes ses propriétés.

 

Apéritif à l’angélique

Cette boisson se réalise avec les pétioles (tiges). Attention lors de la récolte : la plante sécrète un suc qui contient des furanocoumarines pouvant provoquer des brûlures lors de l’exposition au soleil (même plusieurs jour après que la peau ait été en contact avec le suc : c’est la photosensibilisation). Évitez donc le contact avec la peau.

Lavez et coupez en tronçons environ 80g de pétioles frais  et mettez-les dans un bocal avec un litre de vin blanc moelleux. Ajoutez une tasse à café d’eau de vie de cidre et trois cuillérées à soupe de sucre ou de miel ou de sirop d’agave. Vous pouvez ajouter des raisins secs. Agitez quotidiennement le bocal pendant 10 jours.

Après ce laps de temps (mais si vous attendez un peu plus ce n’est pas grave) filtrez et embouteillez. Attendez encore un ou deux mois avant de déguster à l’apéritif  et avec modération.

 

Angélique 1Ratafia d’angélique (liqueur)

Lavez et coupez en tronçons 120g de pétioles (tiges) frais d’angélique et mettez-les à macérer dans un litre d’eau de vie de cidre pendant un mois au minimum (mais il est encore mieux de les oublier un an !). Filtrez, ajoutez du sirop de sucre (plus ou moins selon votre goût) et mettez en bouteilles. Laisser encore vieillir six mois avant de déguster ce digestif en fin de repas. Bu avec modération ce ratafia d’angélique favorise la digestion.

 

 

Variante

Vous pouvez varier cette recette en ajoutant tout ou partie des ingrédients suivants : des graines d’angélique concassée, des raisins secs, des fleurs de sureau, des épices (cannelle, muscade, vanille…), des rondelles de citrons non traités avec la peau…

 

Angélique 3Eau de vie à l'angélique

Il s’agit d’un vieux remède traditionnel contre l’indigestion.

Avant la floraison cueillez une ou deux branches d’angélique (tige, feuilles et boutons floraux) et mettez-les à macérer dans une bouteille d’eau de vie de cidre. Attendez plusieurs semaines avant d’utiliser cette macération. En cas d’indigestion il suffit de faire une « eau chaude » avec cette eau de vie parfumée à l’angélique. Ah ! Le mystère de « l’eau chaude » pour le citadin qui ne connaît pas cette boisson courante dans le Maine, la Normandie et toute la Bretagne ! C’est de l’eau chaude effectivement mais additionnée de sucre et d’eau de vie de cidre. Ailleurs on parle de grog… En cas d’indigestion il suffit de remplacer l’eau de vie classique par notre eau de vie à l’angélique (toujours avec modération bien entendu).

 

  

Confiture d'angélique

Confiture d'AngéliqueEt pour terminer une recette provenant de l'ouvrage "Desserts, Entremets et Goûtés" de Reine Chezelle datant de 1946. Ce livre appartenait à la maman d'un de nos confrères Fin Goustier. Il s'agit de la recette de la confiture d'angélique.

Celle-ci se fait avec des tiges très jeunes (car ensuite elles deviennet dures et filandreuses et il faut les peler pour les utiliser ce qui est fastidieux). Une fois coupées en petits tronçons on les met dans l'eau bouillante jusqu'à ce qu'elles soient bien molles puis on les refroidit dans de l'eau froide où on les laisse reposer 6 heures durant (le temps de refroidissement donné dans cet ouvrage peut sans problème être raccourci à une demie-heure). Suivant la recette ci-contre il faut faire un sirop de sucre au petit boulé (environ 115°, ou quand une boule de sirop plongée dans l'eau forme une boule malléable), mette l'angélique et faire monter au grand boulé (125° à 130°). Mais pour plus de simplicité on peut se contenter d'ajouter 700 g de sucre pour 1 kg de tronçons d'angélique ainsi que des zestes de citron et des petits morceaux de pomme (ou un peu de pectine) et faire cuire comme n'importe quelle confiture jusqu'à ce que la consistance soit satisfaisante pour la mettre en pot.

 

Pour en savoir plus sur l'angélique nous vous conseillons l'excellent petit livre de Bernard Bertrand : "Divine Angélique" dans la collection "Le compagnon végétal" aux éditions de Terran 31160 Sengouagnet (téléphone : 05 61 88 81 08).

 

Retour à l'accueil          Retour à la liste des recettes          Haut de page

Partager cette page

Repost 0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail - dans cuisine angélique

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Notre...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les traditions de notre...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    Article complété en avril 2016. À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. 1 En premier lieu...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...
  • Le vinaigre de cidre
    Ce produit bien connu et largement utilisé dans nos campagnes depuis fort longtemps se forme naturellement par fermentation. Le jus de pomme se transforme en cidre grâce à la fermentation alcoolique ( voir à ce sujet notre article : Le cidre à l'ancienne...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.