Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Comme chaque année depuis 1974, l’association des Amis de Sainte-Anne de Champfrémont et de Multonne a organisé un weekend mycologique et botanique sur le site de Sainte-Anne à Champfrémont les 8 et 9 octobre 2016.

Ci-dessous les gites ("Le Campot" et "Le Multonne") où se déroulaient les expositions et à l'arrière-plan la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
L'exposition mycologique à l'intérieur du gite "Le Multonne".

L'exposition mycologique à l'intérieur du gite "Le Multonne".

Ces 42es journées étaient les premières depuis les décès qui l’an passé ont endeuillé cette association et la Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail : ceux de André Hiron (Président des Amis de Sainte-Anne et Grand Maistre d’honneur de la Confrérie des Fins Goustiers), Didier Birckel (trésorier des deux associations) et Daniel Rigault (mycologue).

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Cette année la Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail a décidé d’aider les Amis de Sainte-Anne à perpétuer cette manifestation qui tenait à cœur à André Hiron et Didier Birckel.

 

Sur la photo ci-dessous des membres des Amis de Sainte-Anne et de Multonne, de la Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail, de la famille d'André Hiron, des bénévoles, des mycologues et des botanistes, tous investis pour le succès de ces 42es journées de Champfrémont. (Merci à Lucie du Courrier de la Mayenne qui nous a pris en photo).

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Des membres d’autres associations de défense de la nature soutiennent et participent à l’animation de ces journées tel Maurice Gérard de MNE (naturaliste de Mayenne Nature Environnement), compagnon de la première heure d’André Hiron et de Denis Duboust quand en 1994 l’ancienne exposition pomologique a été remplacée par une exposition botanique. Il est venu cette année accompagné de quatre botanistes: Françoise, Jean-Jacques, Michel et Marc. Rémy et Nadette du GOA (groupement ornithologique des Avaloirs) ont installé dans le gite « Le Campot » une exposition sur le chêne et une autre sur la biodiversité. Érick Dorizon de l’ADN (Association Découverte Nature de Livaie) a pu faire profiter les visiteurs de ses vastes connaissances de naturaliste et de mycologue. Citons également du côté des mycologues Robert Chérel, Joël Legros et Marcline  Rigault. Sans leur présence et leurs connaissances de telles journées ne pourraient avoir lieu. Et enfin merci au Parc régional Normandie-Maine qui a créé l’affiche des 42es journées de Champfrémont (visible ci-dessous).

 

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

N'oublions pas non plus monsieur Méry de Bellegarde, propriétaire d'une grande partie de la forêt où se déroulent les cueillettes et qui en autorise chaque année l'accès pour les excursions commentées. Sans cette mise à disposition ces journées n'auraient pas vu le jour en 1974 et n'existeraient pas aujourd'hui.

Sur la photo ci-dessous : Catherine, bénévole de Champfrémont et Elsa, la dynamique et efficace secrétaire des Amis de Sainte-Anne, enregistrent les inscriptions pour les randonnées commentées du samedi.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Ci-dessous un départ d'excursion. Robert Chérel donne les consignes : ne pas fumer, respecter la forêt (d'autant qu'elle est privée), ne détruire aucun champignon, les cueillir en entier sans les couper pour pouvoir les identifier correctement, ne pas mélanger les spécimens récoltés pour ne pas contaminer des champignons comestibles par des toxiques, utiliser des paniers et en tapisser le fond avec des fougères et non pas des sacs en plastiques...

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Pendant que les groupes sont partis en excursion dans la forêt les bénévoles s'activent à la préparation du repas des naturalistes : un pot-au-feu.

Christiane, de la Confrérie, aide Catherine et Annick, des Amis de Sainte-Anne, à la préparation du repas.

Christiane, de la Confrérie, aide Catherine et Annick, des Amis de Sainte-Anne, à la préparation du repas.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Ci-dessous, retour d'excursion avec un spécimen intéressant. Il s'agit d'une sparasis crispa ou clavaire crépue. Ce champignon peut atteindre quarante centimètres en tous sens. Sa teinte initiale est crème rosée, puis elle devient crème jaunâtre. Son odeur évoque la cannelle et il est comestible. Son gout agréable évoque celui de la noisette. Il est toutefois préférable de ne récolter que les sujets jeunes dont la cuisson est plus aisée et la saveur plus agréable. On le sert généralement en salade. Plusieurs clavaires crépues ont été récoltées durant le weekend.

Ce champignon est un parasite qui prospère auprès des gros arbres et est très facile à identifier.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Cette année les mycologues avaient des inquiétudes par rapport à  la quantité de champignons car il a fait trop sec, les hauteurs ont donc été évitées. Les spécimens récoltés, une fois identifiés, pouvaient au choix être conservés ou donnés pour l’exposition du dimanche après-midi dans le gite « Le Multonne » (du nom de la forêt proche). Au total soixante-huit espèces différentes de champignons ont ainsi pu être exposées, ce qui est moins que les "bonnes années" mais tout à fait honorable vu la météo.

 

Ci-dessous un autre bon comestible : la pholiote du peuplier (agrocybe aegerita) qui parasite les troncs d'arbres coupés, en particulier les peupliers mais aussi les saules ou les ormes sur lesquelles elle pousse en touffes.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Ci-dessous : la mycologue Marcline Rigault et Maurice Gérard, à la fois botaniste, mycologue et spécialiste des mousses, classent les champignons pour l'exposition du dimanche.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Ci-dessous, un spécimen intéressant et de taille conséquente. Il s'agit d'un amadouvier, ou polypore allume-feu, en latin : fomes fomentarius (fomenta en latin veut dire "qui alimente le feu").

C'est lui aussi un parasite qui s'installe sur de vieux arbres, en particulier des hêtres. On l'utilisait autrefois comme hémostatique (pour arrêter les saignements) et pour allumer les feux. Il suffit en effet de choquer deux silex (ce qui produit une étincelle) au-dessus d'un petit morceau d'amadouvier pour enflammer celui-ci, puis de souffler et d'ajouter des petites branches sèches pour faire prendre le feu. Il existe également des briquets à amadou dont le centre de la mèche est constitué de ce champignon à laquelle l'étincelle produite par la pierre à briquet met le feu. Ce briquet, utilisé pendant la Première Guerre Mondiale est souvent appelé "le briquet du poilu".

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Certains champignons sont difficiles à reconnaitre selon qu'ils sont jeunes ou vieillissants. Par exemple le phéole de schweinitz (phaeolus schweinitzii) ou polypore des teinturiers, parasite des conifères assez répandu qui fragilise les arbres à long terme.

En photo ci-dessous des spécimens agés de phéole de schweinitz et sur le devant un spécimen jeune.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Les mycologues présents nous ont expliqué que le retard dans la pousse des champignons s'accentue chaque année, de deux jours par décennies selon certaines études. Aucune amanite citrine (champignon jaune pâle presque blanc très commun) n'a par exemple été trouvée ce weekend et aucune amanite tue-mouches (amanita muscaria, rouge à points blancs) non plus. Ce sont pourtant en général les premiers que l'on rencontre.

Heureusement Marlène, une des filles d'André Hiron, en a placée une fictive sur la salade qu'elle a préparée pour le dimanche midi !

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Pendant que les mycologues procédaient à ces récoltes et identifications les botanistes, autour de Maurice Gérard, cueillaient des plantes et installaient l’exposition botanique dans le gite voisin :  « Le Campot », allusion au nom des habitants de Champfrémont, les Campoforméniens. Au total cent-cinquante-neuf espèces différentes de plantes ont pu être exposées.
 

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
Une collection de fougères autour d'un physalis alkekengi ou amour en cage.

Une collection de fougères autour d'un physalis alkekengi ou amour en cage.

En photo ci-dessous : une mousse des tourbières ou sphaigne (en latin sphagnum palustre). cette plante est capable de stocker de grandes quantités d'eau ce qui est utile pour diminuer les risques d'inondation. On l'utilise également dans la réalistaion de toitures et de murs végétaux.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

La belle plante en photo ci-dessous est la reine des prés (filipendula ulmaria), de la famille des rosacées qui pousse en milieu humide. Elle fait partie des plantes médicinales. Ses feuilles et ses fleurs peuvent se consommer pour faire une infusion qui favorise la transpiration et l'élimination des urines mais on l'utilise surtout comme antidouleur car elle contient (comme le saule) des dérivés salicylés proches de l'aspirine. On l'appelle parfois "l'aspirine végétal". Ses inflorescences peuvent aussi être utilisées pour parfumer les desserts après avoir séché pendant un an pour développer tous leurs parfums.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
Francis, gendre d'André Hiron, ouvre une bouteille pour l'apéro.

Francis, gendre d'André Hiron, ouvre une bouteille pour l'apéro.

Ci-dessous : nos spécialistes des plantes et des champignons attablés dans "Le Campot" pour le repas du samedi.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

En photo ci-dessous : les bénévoles des Amis de Sainte-Anne et des Fins Goustiers dégustent le pot-au feu qui a cuit toute la matinée. Debout, Joseph Lanoë, un des piliers des Amis de Sainte-Anne depuis les années soixante-dix et la restauration de la chapelle.

Les bénévoles dégustent le pot-au-feu.

Les bénévoles dégustent le pot-au-feu.

Dès samedi après-midi et surtout dimanche il était possible de se régaler avec les délicieuses galettes de sarrasin que les bénévoles de l’association des Amis de Sainte-Anne fabriquent :  « La galette du Campot, c’est la galette qu’il vous faut ! » comme aimait le proclamer notre regretté ami Didier Birckel et comme l’a à son tour lancé plusieurs fois Francis, gendre d’André Hiron, qui apporte désormais à l'association son sourire et son dynamisme. Avec ces galettes (cuites sans gras) il était possible de boire un verre de cidre ou de poiré.

Les "crépières" des Amis de Sainte-Anne à l'oeuvre.

Les "crépières" des Amis de Sainte-Anne à l'oeuvre.

Michel, un Fin Goustier, aide à la préparation de la pâte à galette.

Michel, un Fin Goustier, aide à la préparation de la pâte à galette.

Le repas du dimanche midi rassemble naturalistes et bénévoles dans le gite d'épape voisin.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Tout l'après-midi du dimanche les visiteurs ont pu admirer les espèces exposées, poser des questions aux spécialistes et apporter de nouveaux spécimens que ces derniers se sont fait un plaisir d'identifier.

Érick et Olivier se plongent dans leurs livres pour identifier un champignon.

Érick et Olivier se plongent dans leurs livres pour identifier un champignon.

Ci-dessous, un fou rire de Marlène et de Marcline ! La bonne humeur régnait à Sainte-Anne !

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Côté botanique Marc Velter et Françoise Rannou répondaient aux questions et cette dernière initiait les visiteurs, en particulier les enfants, à l'utilisation du microscope binoculaire pour examiner les fleurs.

Marc et Françoise, les botanistes, accueillent les visiteurs avec le sourire.

Marc et Françoise, les botanistes, accueillent les visiteurs avec le sourire.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Des curiosités étaient présentes. En photo ci-dessous un champignon de forme non classique appartenant au groupe des éponges : le Fuligo septica myxomycète. Toxique, il pousse sur les arbres et se déplace par mouvement amiboïdes (par contraction, comme les amibes) pour chercher des nutriments.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Et côté plantes (en photo ci-dessous) cette curieuse vivace originaire d'Amérique du Nord : l'Asclépias syriaca ou herbe aux perruches. Elle peut atteindre un mètre cinquante et on la cultive pour ses fruits qui se forment après floraison et ressemblent à des perruches que l'on peut placer autour d'un verre. Ces fruits s'ouvrent au niveau du "dos de la perruche" et laissent échapper des graines qui se ressèment. Il faut compter deux à trois ans après le semis pour avoir des fruits.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Dimanche après-midi nous avons également reçu la visite de Daniel Lenoir, président de la communauté de commune et vice-président du conseil général de la Mayenne (accompagné de son épouse) et celle de Guillaume Garot, député de la Mayenne, qui ont tous deux apprécié la qualité des deux expositions, l'action des bénévoles, des mycologues et des botanistes présents pour préserver le territoire et en faire connaitre les richesses...  ainsi que les galettes préparées par les amis de Sainte-Anne. Merci également à monsieur Méry de Bellegarde, propriétaire de la forêt, qui nous a rendu visite le samedi et le dimanche avec sa famille.

 

Le député de la Mayenne, Guillaume Garot, quatrième à partir de la gauche, avec les bénévoles des Amis de Sainte-Anne. À droite du député, Elsa, la secrétaire de l'association.

Le député de la Mayenne, Guillaume Garot, quatrième à partir de la gauche, avec les bénévoles des Amis de Sainte-Anne. À droite du député, Elsa, la secrétaire de l'association.

Daniel Lenoir (vice-président du conseil général) et son épouse partagent un verre de cidre avec les cuisinières.

Daniel Lenoir (vice-président du conseil général) et son épouse partagent un verre de cidre avec les cuisinières.

Ci-dessous : l'équipe des bénévoles le dimanche soir au gite. Merci à Annick pour la photo.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Le lundi il a fallu tout ranger et nettoyer.

En photo ci-dessous : les bénévoles des deux associations devant le gite d'étape qui se trouve derrière la chapelle, après les derniers rangements.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Vous pouvez voir quelques  photos des autres spécimens exposés dans le diaporama suivant que vous pouvez laisser défiler ou faire passer à votre rythme en utilisant les flèches à droite et à gauche des photos. Nous n'avons pas pu photographier les deux-cent-vingt-sept spécimens exposés ! Il vous faudra venir aux 43es journées mycologiques et botaniques de 2017 pour en voir plus !

Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.
Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.

Quelques champignons et plantes exposés lors des 42èmes journées mycologiques et botaniques de Sainte-Anne de Champfrémont.

Vous verrez d'autres photos de ces 42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont sur le diaporama suivant que vous pouvez laisser défiler automatiquement ou faire passer manuellement en cliquant sur les flèches à droite et à gauche des photos.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

La presse en parle :

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
L'Orne Hebdo du 4 octobre 2016.

L'Orne Hebdo du 4 octobre 2016.

42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont
42es journées mycologiques et botaniques de Champfrémont

Pour lire le compte-rendu des 40èmes journées mycologiques cliquez sur le lien suivant : 40èmes journées mycologiques et botaniques de Champfrémont.

 

Pour plus d'informations sur le site de Sainte-Anne et l'association qui le défend cliquez sur le lien suivant : Sainte-Anne de Champfrémont.

                         Accueil                                               Haut de page

 

 

***********************************************************

Partager cette page

Repost 0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail laconfreriedesfinsgoustiers - dans Champfrémont

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Notre...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les traditions de notre...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    Article complété en avril 2016. À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. 1 En premier lieu...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...
  • Le vinaigre de cidre
    Ce produit bien connu et largement utilisé dans nos campagnes depuis fort longtemps se forme naturellement par fermentation. Le jus de pomme se transforme en cidre grâce à la fermentation alcoolique ( voir à ce sujet notre article : Le cidre à l'ancienne...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.