Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Le samedi 7 avril 2018 la Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail était invitée à Sainte-Anne de Champfrémont à la cérémonie d'inauguration du sentier Rando'clim mis en place par le Centre Permanent d'Initiative pour l'Environnement Mayenne-Bas-Maine, avec le soutien de la région des Pays de la Loire, du département de la Mayenne et de la CCMA. Six Fins Goustiers en tenue représentaient la Confrérie. Étaient également présents le président de la CCMA, les représentants des municipalités de Champfrémont et de Ravigny, les Amis de Sainte-Anne de Champfrémont et de Multonne, l’association de randonnée La Sentine, la Rando poôtéenne,  l'association de randonnée de Villaines-la-Juhel et le Groupement Ornithologique des Avaloirs

Les participants à l'inauguration du sentier Rando'clim le samedi 7 avril.

Les participants à l'inauguration du sentier Rando'clim le samedi 7 avril.

Un Centre Permanent d'Initiative pour l'Environnement (CPIE), qu’est-ce que c’est ?

C’est une association labellisée par l’Union nationale des CPIE et proposant des actions destinées à faire connaitre un territoire, préserver la biodiversité, sensibiliser le public aux changements climatiques et à l’environnement. Le CPIE Mayenne-Bas-Maine est issu de l’association Initiative Développement Environnement engagée sur le territoire depuis 2008. En 2013, elle a été labellisée par l’Union nationale des CPIE. Il existe actuellement quelques quatre-vingt CPIE en France et sept en pays de la Loire.

Le CPIE Mayenne-Bas-Maine agit essentiellement par des animations grand public et des expertises écologiques. Cela va de l’installation de planches pour préserver une colonie d’hirondelles à Saint-Berthevin, à l’organisation de sorties découvertes-natures pour les enfants de Mayenne ou à l’opération « Un dragon dans mon jardin » à laquelle tout le monde peut participer et qui vise à répertorier les batraciens, dont certains comme les tritons ou les salamandres ressemblent à de petits dragons.

 

Vous pouvez consulter le site du CPIE Mayenne-Bas-Maine et vous renseigner sur les animations qu'il propose en cliquant sur le lien suivant : CPIE Mayenne-Bas-Maine

Christine Foubert (à droite), présidente du CPIE et Amélie Derouault, chargée d'étude environnement, présentent la Rando'Clim.

Christine Foubert (à droite), présidente du CPIE et Amélie Derouault, chargée d'étude environnement, présentent la Rando'Clim.

Qu’est-ce qu’une Rando’clim ?

C’est un circuit de randonnée, à la fois pédagogique et ludique, le long duquel des arbres sont répertoriés, deux de la même espèce à chaque fois. Ces arbres font l’objet d’un suivi pendant dix années pour observer leur évolution, l’impact des changements climatiques sur eux, la date d’apparition et de chute de leurs feuilles, de floraison, de murissement des fruits...

Rando'clim est un programme régional de science participative, alliant randonnée et observation du changement climatique, afin d'observer localement ces variations. Tout le monde peut participer à ces observations, nul besoin d'être un expert de la nature et chaque observation comptera et sera utile.

 

Des livrets sont mis à la disposition des randonneurs au CPIE à Mayenne, à l'office de tourisme et au siège de la CCMA à Villaines-la-Juhel ainsi qu'à la mairie de Champfrémont. Le dossier contient le plan du circuit, une fiche sur chaque espèce d'arbre avec des photos des différentes parties à observer et une "fiche terrain" à compléter et à remettre au CPIE. Les données peuvent également être saisies en ligne éventuellement accompagnées de photos en cliquant sur un site dédié à la Rando'clim ou sur celui de la Communauté de communes du mont des Avaloirs.

Pour y accéder cliquez sur les liens suivants :

CCMA

Rando'clim

où vous trouverez également toutes les explications, les fiches descriptives des espèces à observer, les itinéraires... comme dans le livret.

Ce projet a vu le jour au niveau de la région des Pays de la Loire et de ses sept CPIE. Dès le 10 février 2018 le CPIE organise sa première Rando'clim dans les environs de Mayenne. Dans Ouest-France Nord-Mayenne du 30 janvier, Yann Léon annonce cette première expérience :

Ouest-France du 30 janvier 2018.

Ouest-France du 30 janvier 2018.

Pour la mise en place du sentier Rando'clim de Champfrémont, une réunion de travail a eu lieu à Sainte-Anne de Champfrémont le 25 janvier 2018. Elle a rassemblé autour d’Amélie Derouault, chargée d’études environnement du CPIE Mayenne - Bas-Maine, les responsables de différentes associations pour finaliser le projet local. Étaient présents : Patrick Piquet, maire de Champfrémont, Michel Froger, maire de Ravigny, Daniel Le Jan et Liliane Favreau, dirigeants de La Sentine, René Cotard, président de la Rando Poôtéenne, Pierre Transon du Groupement Ornithologique des Avaloirs et Francis Meunier, président des Amis de Sainte-Anne de Champfrémont et de Multonne ainsi que trois membres de l'association (deux d'entre eux étant également membres de la Confrérie des Fins Goustiers).

Daniel, René, Francis, Patrick, Liliane et Amélie près du bassin, lors de la réunion du 25 Janvier 2018.

Daniel, René, Francis, Patrick, Liliane et Amélie près du bassin, lors de la réunion du 25 Janvier 2018.

À Champfrémont le projet de Rando'clim est totalement en harmonie avec une action déjà engagée par l’association de randonnée La Sentine qui existe depuis 1982 et dont le président était à l’époque Guy Delaplanche décédé début 2017.

« Il y a maintenant pas mal d’années, raconte Liliane Favreau, secrétaire de l’association, nous avons beaucoup travaillé avec l’école BOU.CHA.RA et son instituteur Pierre Transon sur la mise en place du " Chemin des écoliers ", devenu ensuite le " Sentier pédagogique des quatre saisons des cinq sens " reliant Ravigny à Champfrémont. À l’époque David Quinton, directeur du CPIE, avait émis l’idée d’étudier les arbres. Il y a deux ans nous avons donc répertoriés une vingtaine d’arbres sur le secteur de Champfrémont, dont nous avons envoyé les photos à David, et que nous avons identifiés par des étiquettes plastifiées tenues par une ficelle. » Il a ensuite fallu deux ans pour que le CPIE obtienne les financements nécessaires auprès du département de la Mayenne et de la Communauté de commune du mont des Avaloirs. C'est essentiellement cette dernière qui porte le projet en finançant les panneaux et les livrets.

Amélie Derouault (du CPIE), Daniel Jan (président de La Sentine), Pierre Transon (du Groupement Ornithologique des Avaloirs) et Liliane Favreau (secrétaire de La Sentine) sur le sentier de la source du Bélier le 25 janvier 2018.

Amélie Derouault (du CPIE), Daniel Jan (président de La Sentine), Pierre Transon (du Groupement Ornithologique des Avaloirs) et Liliane Favreau (secrétaire de La Sentine) sur le sentier de la source du Bélier le 25 janvier 2018.

Le CPIE a proposé de remplacer les étiquettes plastiques et les ficelles qui s’usaient par des panneaux en aluminium recouvert d’un film plastique, fixés sur des piquets de châtaignier.

Une des anciennes étiquettes qui marquait les arbres repérés par la Sentine.

Une des anciennes étiquettes qui marquait les arbres repérés par la Sentine.

Ces nouveaux panneaux ont été installés fin mars par les services techniques de la CCMA.

Les nouveau panneaux signalant les vingts arbres répartoriés sur le sentier.

Les nouveau panneaux signalant les vingts arbres répartoriés sur le sentier.

Le CPIE envisageait de placer un panneau de 40 cm sur 80 cm pour annoncer l’itinéraire et donner les coordonnées du CPIE au départ du circuit. Son emplacement a été fixé près du bassin où il sera le plus visible sans gêner l'entretien.

Le panneau explicatif signalant le début de la Rando'Clim.

Le panneau explicatif signalant le début de la Rando'Clim.

Dès le 25 janvier deux randonnées avaient d’ores et déjà été envisagées en 2018 pour faire découvrir ce sentier de 3,2 km. La première, le dimanche 15 avril lors de la fête de la Saint-Thuribe organisée par la municipalité de Champfrémont, a finalement été annulée.

L'autre randonnée, prévue le samedi 14 octobre lors des 44es journées mycologiques de Champfrémont organisées par les Amis de Sainte-Anne, a bien eu lieu.

Cette randonnée sera perpétuée les années suivantes avec l'aide du CPIE.

Ouest-France de l'Orne du 1er février 2018 rend compte de la réunion du 25 janvier :

Ouest-France Orne du 1er février 2018.

Ouest-France Orne du 1er février 2018.

Le circuit a donc été inauguré le samedi 7 avril à 11 h.

Le 7 avril 2018 : Michel Froger, maire de Ravigny, Amélie Derouault, Christine Foubert du CPIE, Daniel Lenoir, président de la CCMA.

Le 7 avril 2018 : Michel Froger, maire de Ravigny, Amélie Derouault, Christine Foubert du CPIE, Daniel Lenoir, président de la CCMA.

Christine Foubert, la toute nouvelle directrice du CPIE, a remercié les différents partenaires et présenté le contexte du projet. Situé sur les hauteurs de la région, au pied du mont des Avaloirs (le plus haut sommet de l'Ouest de la France avec ses 416 m d'altitude), la région de Champfrémont semblait un très bon choix pour ce sentier Rando'clim.

Christine Foubert, présidente du CPIE et Daniel Le Jan, président de La Sentine.

Christine Foubert, présidente du CPIE et Daniel Le Jan, président de La Sentine.

Daniel Lenoir, président de la Communauté de commune du mont des Avaloirs, a insisté sur l'action des Campoforméniens qui de longue date cherchent à promouvoir cette région et à y préserver la nature. Il a cité Marcel Huzé, Denis Duboust et André Hiron, qui nous ont aujourd'hui tous les trois quittés, mais qui ont beaucoup fait pour le site de la chapelle Sainte-Anne et ses arbres.

Daniel Lenoir président de la CCMA et Daniel Le Jan.

Daniel Lenoir président de la CCMA et Daniel Le Jan.

Daniel Le Jan, président de la Sentine est revenu sur l'histoire du sentier : chemin des écoliers entre Ravigny et Champfrémont, chemin des quatre saisons et des cinq sens avec ses panneaux pédagogiques, chemin tenant lieu de frise géologique ponctué par les œuvres de l'artiste girois Christian Malézieux et aujourd'hui Rando'clim sur une section de ce sentier.

Le public, attentif.

Le public, attentif.

Pierre Transon, ancien instituteur de BOU.CHA.RA et membre du Groupement Ornithologique des Avaloirs a insisté sur le plus que ce sentier représentera pour les écoles de la région en permettant aux élèves d'observer avec leurs enseignants les effets du réchauffement climatique.

 

Les participants.

Les participants.

Amélie Derouault, chargée d'étude environnement au CPIE, nous a ensuite présenté les outils : le fichier, les fiches sur les différentes espèces et la fiche-terrain

Amélie présente le fichier.

Amélie présente le fichier.

Inauguration du sentier Rando'Clim le 7 avril 2018

Une particularité de ce sentier Rando’clim est de comporter deux pommiers et deux poiriers choisis dans le verger conservatoire créé en 1994-1995 qui se trouve ainsi mis en valeur.

Il comporte par ailleurs aux alentours de la chapelle Sainte-Anne et sur le chemin de la fontaine du Bélier, des frênes et des hêtres plantés par les Amis de Sainte-Anne de Champfrémont et de Multonne après qu’ils aient restauré la chapelle au tout début des années soixante-dix. Dès 1972 en effet, les membres de cette association, dont le président était alors monsieur Alain Méry de Bellegarde, plantent une allée de hêtres sur le chemin menant à la source du Bélier. En 1977, ils plantent cinquante hêtres et vingt-cinq érables sycomores sur le site de la chapelle et en 1981, ils récidivent avec André Hiron (qui avait succédé à Méry de Bellegarde en 1978), et plantent cinquante tilleuls et hêtres.

Ouest-France du 17 avril 1977.

Ouest-France du 17 avril 1977.

Gageons qu'André Hiron, Grand Maistre d'honneur de la Confrérie des Fins Goustiers aujourd'hui décédé et que nous appelions familièrement "Dédé",  serait content que le premier sentier Rando'clim ait été inauguré à Sainte-Anne de Champfrémont. Lui qui répondait en 1997 à la question : « Comment aimeriez-vous que l'on se souvienne de vous ? » posée par un journaliste de l'Orne Hebdo : « J'aimerais que l'on se souvienne surtout des arbres que j'ai plantés à Champfrémont avec les amis de Sainte-Anne. Je crois être un vrai militant de l'environnement. »

 

Sur le sentier...

Sur le sentier...

Faute de temps nous n'avons pas exploré tout le sentier mais nous sommes allés jusqu'à la fontaine du Bélier.

Les participants à la source de Sainte-Anne (ou du Bélier).

Les participants à la source de Sainte-Anne (ou du Bélier).

Retour vers les "cabanes" Campot et Multonne où nous attend le verre de l'amitié.

Retour vers les "cabanes" Campot et Multonne où nous attend le verre de l'amitié.

 

La matinée s’est conclue par un pot de l’amitié offert par le CPCI (cidre, jus de pomme, biscuits de la Biocoop de Mayenne).

Pour des précisions sur le site de la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont et son histoire reportez-vous à notre article sur le sujet en cliquant sur le lien suivant : La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont

La presse en parle :

L'Orne Hebdo du 3 avril 2018.

L'Orne Hebdo du 3 avril 2018.

Ouest-France Nord-Mayenne du 9 avril 2018.

Ouest-France Nord-Mayenne du 9 avril 2018.

La photo de groupe prise par Michel Chalois, correspondant Ouest-France.

La photo de groupe prise par Michel Chalois, correspondant Ouest-France.

L'Orne Hebdo du 10 avril 2018.

L'Orne Hebdo du 10 avril 2018.

L'article du Courrier de la Mayenne du 12 avril 2018.

L'article du Courrier de la Mayenne du 12 avril 2018.

Le 30 novembre 2018, une sortie a permis d'observer la sénescence des feuilles.

 

À voir en cliquant sur le lien suivant : Rando'clim d'automne

L’observation des arbres marqués sur le sentier Rando’clim permettra également dans les dix années prochaines de surveiller l’éventuelle apparition de la chalarose du frêne et du cynips du châtaignier.

La chalarose du frêne est une maladie causée chez les frênes communs (Fraxinus excelsior), courant par chez nous, et chez les frênes à feuilles étroites (Fraxinus angustifolia), qui pousse plutôt dans le midi, par un champignon appelé Chalara fraxinea. Ce dernier attaque au niveau des nécroses ou des pourritures où qu’elles se trouvent dans l’arbre, en épargnant le bois sain. Cette maladie est apparue au début des années quatre-vingt-dix dans les pays de l’Est (Pologne, Lituanie) mais s'étend rapidement en Europe depuis le début du XXIe siècle.

Les rameaux flétrissent, l’écorce se dessèche et devient localement orangée, les pousses meurent et les branches du sommet se défeuillent. La résistance à la maladie est variable selon les arbres.

Le cynips du châtaignier est la larve d’un petit insecte originaire de Chine appelé Dryocosmus kuriphilus Yasumatsu, sorte de petite guêpe, qui sécrète des toxines formant des galles, sur le même principe que les galles du chêne. Nous avons tous vu ces petites boules se formant sur les feuilles ou sur les rameaux des chênes. À l’intérieur de chacune de ces galles se trouve la larve d’un insecte de la famille des Cynipidés qui grandit, protégé par la galle et s’en nourrissant.

Dans le cas du cynips du châtaignier la galle se forme au printemps au moment du débourrement. Les bourgeons, au lieu de donner naissance à une pousse, gonflent et forment une galle à la place de la pousse normale. Généralement tous les bourgeons d'un rameau sont concernés ce qui le fait mourir.

La production de fleurs (utiles aux abeilles) et de châtaignes s’en ressentent, et dans le cas de forte infestation cela peut aller jusqu'à la mort de l'arbre. La seule méthode efficace est la lutte biologique au moyen d’une autre micro guêpe chinoise, Torymus sinensis, qui pond ses œufs au printemps sur les larves du ravageur, à l’intérieur des galles nouvellement formées.

 

Il est donc important d’exercer une vigilance sur la présence dans notre secteur de ces deux parasites touchant des arbres très nombreux chez nous : les frênes et les châtaigniers.

 

 

                Accueil      Autres activités de la Confrérie       Haut de page

 

***********************************************

Partager cette page

Repost0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail laconfreriedesfinsgoustiers - dans Champfrémont

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Pour...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge, le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Notre terroir autrefois
    Cartes postales et photos anciennes témoignent du passé de notre terroir. Les liens ci-dessous (en bleu) vous reverront à des pages de présentation de certains lieux, la plupart du temps grâce à des cartes postales. Merci à ceux qui au fil du temps nous...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017 et en janvier 2018. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine ou au moins franque : un...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. À ces trois instruments...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.