Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Le mardi 24 juillet 2018 a eu lieu l’inauguration des travaux au Belvédère du mont des Avaloirs. Six membres de la Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail étaient présents en tenue ainsi que deux amis.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Le site des Avaloirs, sur la commune de Pré-en-Pail, est un lieu emblématique de notre terroir. Situé à la limite géologique entre le vieux massif armoricain et le bassin parisien, celui-ci se caractérise par son aspect semi-montagneux. Ici nous sommes sur « le toit de l’Ouest », dans une région « de petite montagne ».

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Le mont des Avaloirs est vieux de 350 millions d'années, ce qui correspond à la formation du Massif armoricain et est le plus haut sommet de l’Ouest de la France. On l’a longtemps crédité d’une altitude de 417 m, altitude qu’il partageait alors avec le signal d’Écouves (situé dans l’Orne à environ 17 km des Avaloirs).

Mais la détermination de l’altitude d’un sommet a longtemps été particulièrement complexe et la précision obtenue très moyenne (avec une marge d’erreur de plusieurs mètres). Aujourd’hui, l’avènement de la géodésie spatiale et de l’altimétrie satellite permettent une bien plus grande précision et l’institut géographique national (IGN) a récemment revu de nombreux chiffres. Nous avons tous appris à l’école que l’altitude du Mont-Blanc était 4 807 m (chiffre datant de 1863). Depuis le 14 septembre 2017, elle est officiellement de 4 808,72 m et est vérifiée tous les deux ans.

Quant au mont des Avaloirs, son altitude actuelle est de 416,3 m alors que celle du signal d’Écouves n’est que de 413 m. Il reste donc le plus haut sommet de l’Ouest de la France !

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Autrefois (et pour certains encore aujourd’hui) on disait : « les Évaloués » et sur le cadastre « napoléonien », mis au point pour la Mayenne pendant la première moitié du XIXe siècle, on lit encore : « Les Évaloirs ».

 

 

 

 

 

 

Une première tour y fut construite en 1914. Une seconde en 1954, visible sur cette photo appartenant à un de nos confrères et prise dans les années soixante. On l'appelait alors « le signal des Avaloirs ».

 

Remarquez l'absence d'arbres élevés sur le sommet et aux abords de la tour.

La tour actuelle a été inaugurée le 12 septembre 1994. Elle mesure 18,50 m de haut et compte 108 marches. Elle a été construite à l'époque par le conseil départemental (qu'on appelait alors conseil général) mais fut très rapidement gérée par la communauté de communes. D’en haut, par temps dégagé, on voit la région sur un rayon de 100 kilomètres et sur 360°. On prétend qu'il est même possible de voir le mont Saint-Michel !

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Le belvédère en 2011. Visible devant, la borne géodésique avec un repère indiquant le sommet du mont des Avaloirs.

Le belvédère en 2011. Visible devant, la borne géodésique avec un repère indiquant le sommet du mont des Avaloirs.

Le belvédère en juillet 2018.

Le belvédère en juillet 2018.

La vue du haut du belvédère.

La vue du haut du belvédère.

Le développement des arbres et le boisement croissant de ce paysage est particulièrement frappant. D’un côté nous souffrons d’une disparition des haies au profit de champs plus grands et avec tous les inconvénients qui sont souvent à juste titre dénoncés (lessivage et aggravation de la pollution des sols que les arbres ne nettoient plus, disparition de nombreuses espèces animales, recul de la biodiversité...) et de l’autre, dans les zones qui ne sont plus exploités par l'agriculture,  les landes disparaissent au profit de la forêt.

 

Ce processus est particulièrement net sur les Avaloirs qui étaient autrefois un territoire de landes et de tourbières. Or ces dernières ont été progressivement abandonnées. Dans un premier temps la fougère aigle a remplacé la bruyère, puis les arbres ont poussé et refermé le paysage. Les Avaloirs comptaient 1mille-deux-cents hectares de landes dans les années cinquante, aujourd’hui ces dernières se sont réduites à quatre-vingts hectares, et à cause de cette transformation, des espèces comme le busard Saint-Martin (un rapace) sont menacées de disparition.

Du haut du belvédère des Avaloirs. Les arbres remplacent la lande.

Du haut du belvédère des Avaloirs. Les arbres remplacent la lande.

Le parc régional naturel Normandie-Maine et le département de la Mayenne ont d’ailleurs un projet de restauration de ces landes et tourbières, qui font partie de notre patrimoine naturel. Sous le nom de « programme Life Avaloirs », ce projet, qui débutera en septembre 2018,  a obtenu récemment un soutien de deux millions d’euros de la commission européenne.

Mais revenons au belvédère.

Sur les 360° de la plateforme, des indications d’orientation permettent de lire le paysage, de se situer et on peut y trouver de nombreuses explications tant sur la géologie, la botanique, l’ornithologie que sur l’histoire humaine. On peut ainsi y passer un long moment et se documenter sur notre territoire et ses particularités !

Tout autour de la plateforme, des explications sur notre région.

Tout autour de la plateforme, des explications sur notre région.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Au centre de la plateforme se trouvait une table d’orientation qui a été hélas vandalisée.

La table d'orientation au sommet du belvédère en 2008.

La table d'orientation au sommet du belvédère en 2008.

Auhourd'hui il n'en reste que le support.

Auhourd'hui il n'en reste que le support.

À proximité du belvédère a été érigée une statue de Giovanni Carosi, baptisée « Fécondité ». Elle fait partie d’une série de quatre sculptures de différents artistes qui ponctuent un sentier de randonnée reliant le mont des Avaloirs à Saint-Céneri-le-Gérei (dans l'Orne) après un parcours de vingt kilomètres passant par Saint-Pierre-des-Nids. Ce sentier inauguré en mai 2005 a pour nom : « le chemin des arts ».

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Le relai de télévision des Avaloirs se trouve vers le sud-ouest du belvédère.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Mi-janvier 2018, les travaux ont commencé aux abords du belvédère et l’accès au public a été fermé. L’objectif était de redonner de l’éclat à ce site emblématique de notre région et dont l’aménagement commençait à dater. Le cout total des travaux se monte à 252 000 € (répartis entre l’État pour 78 500 €, l’Europe pour 32 000 et le solde pour la CCMA).

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Les parkings ont été réaménagés de part et d’autre de la route qui mène à la tour et ils ont été agrandis, avec un emplacement réservé aux autocars, et sur l’extérieur une bande piétonne sécurisée qui permet de profiter du site. Quatre tables de piquenique accueillent désormais ceux qui veulent y manger. Les alentours du belvédère ont été dégagés des arbres qui les envahissaient petit à petit. Un sanitaire, qui manquait cruellement, à été construit  ainsi qu’un espace d’exposition. Ces deux cabanons se trouvent de chaque côté de l’entrée et équilibrent d’aspect esthétique de la tour. L'entreprise Julien et Legault s'est chargée de l'aménagement paysager.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Un panneau explicatif permet aux visiteurs de se documenter et les invitent les à poursuivre leur découverte de notre territoire.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Ce réaménagement du site du belvédère des Avaloirs a été conçu par Sébastien Lévêque, un architecte-paysagiste-urbaniste du CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement) de la Mayenne, hélas décédé le 26 mars 2018 à l'âge de 35 ans, et qui n'aura pu voir l'achèvement des travaux. Une plaque à sa mémoire a été apposée sur un des petits bâtiments à droite du belvédère.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

En période estivale, le belvédère des Avaloirs voit passer une centaine de personnes par jour. Un comptage effectué en 2016 a révélé plus de mille-cinq-cents visiteurs lors du weekend de l'Ascension et un record de cinq-cent-sept le dimanche de la Pentecôte. C’est un but de promenade, un passage incontournable lorsqu’on a des amis en visite et il méritait d’être mieux valorisé. Toutes les communes n’ont pas le privilège d’avoir sur leur territoire le plus haut sommet de la région !

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Nous vous conseillons d’ailleurs d’aller voir le site consacré à ce lieu en cliquant sur le lien  « Mont des Avaloirs » sous l’onglet « Quelques autres sites » à droite de cet écran. Vous y trouverez en particulier la légende de la Dame des Avaloirs et d’anciennes cartes postales.

En suivant un sentier à proximité du parking du belvédère, on atteint en un  peu plus d’une demi-heure le chaos rocheux de la Pierre au Loup, à proximité de laquelle la rivière Mayenne prend sa source.

 

L'inauguration de ces travaux a donc eu lieu le mardi 24 juillet, en fin d'après-midi, à l'invitation de Daniel Lenoir, président de la communauté de communes du mont des Avaloirs et de Denis Geslin, maire de Pré-en-Pail-Saint-Samson (PEPSS !) sur la commune duquel se trouve le belvédère.

Des représentants d'associations de randonneurs étaient également présents.

Sur la photo ci-dessous, s’apprêtant à couper le ruban tricolore, on reconnait de gauche à droite : Denis Geslin, le préfet de la Mayenne Frédéric Veau, Daniel Lenoir et le président du conseil départemental de la Mayenne Olivier Richefou.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Cette cérémonie a réuni de nombreuses personnalités de la Mayenne et également de l'Orne. Sur la photo suivante, autour des officiels déjà cités, on peut voir à gauche, madame la sous-préfète de Mayenne Marie Thalabard-Guillot, et à droite madame la conseillère régional Florence Desillère et la présidente du parc Normandie-Maine Maryse Oliveira. Derrière on reconnait Laurent Marting, conseiller régional de Normandie et vice-président du Parc.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Un président heureux !

Un président heureux !

Après l'inauguration, Daniel Lenoir a fait visiter les lieux, avec un arrêt obligé auprès de la borne géodésique indiquant le point où nous sommes sur le sommet de l'Ouest de la France !

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

Puis Denis Geslin, Daniel Lenoir, Olivier Richefou et Frédéric Veau ont tour à tour pris la parole avant que nous ne partagions un verre de l'amitié (jus de pomme, cidre et poiré des établissements Fournier frères).

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs
Le public attentif.

Le public attentif.

Nous avons à nouveau pu admirer la très belle exposition de photos sur le thème "Contraste et biodiversité" réalisée par le Groupement Ornithologique des Avaloirs (GOA). Installée sur le site par les membres de l'association, qui étaient également  présents à cette cérémonie, elle prenait tout son sens dans ce lieu classé "espace sensible" et que tous dans la région ont a cœur de défendre, promouvoir et valoriser.

Inauguration des travaux au belvédère des Avaloirs

L'équipe de communication du conseil départemental de la Mayenne a réalisé une vidéo lors de cette inauguration et l'a mis en ligne sur LaMayenneTV. La voici :

La presse en parle :

Le Courrier dela Mayenne du 26 juillet 2018.

Le Courrier dela Mayenne du 26 juillet 2018.

Ouest-France du 26 juillet 2018.

Ouest-France du 26 juillet 2018.

L'Orne Hebdo du 31 juillet 2018.

L'Orne Hebdo du 31 juillet 2018.

 

Accueil  Autres activités de la Confrérie  Notre terroir  Haut de page

 

********************************************

Partager cette page

Repost0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail laconfreriedesfinsgoustiers - dans Pré-en-Pail

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Pour...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge, le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Notre terroir autrefois
    Cartes postales et photos anciennes témoignent du passé de notre terroir. Les liens ci-dessous (en bleu) vous reverront à des pages de présentation de certains lieux, la plupart du temps grâce à des cartes postales. Merci à ceux qui au fil du temps nous...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017 et en janvier 2018. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine ou au moins franque : un...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. À ces trois instruments...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.