Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

185 Les Fins Goustiers arrivent à la ferme hélicicole

 

 

Le 30 septembre 2012, par une belle journée ensoleillée, un groupe de Fins Goustiers a visité un élevage d’escargots de la région. La ferme hélicicole de Maryse Mortier et Joël Pré est située à 3km au nord de Pré-en-Pail, à Saint-Samson, lieu-dit Le Pâtis. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les pour revenir à cette page.

 

 

 

186 Un suberbe blond des Flandres

 

Depuis mars 2011 ils y élèvent en plein air une espèce particulière d’escargots : le blond des Flandres.

Cet escargot a été sélectionné par croisements successifs entre 1985 et 1993. Son « papa » est Philippe Thomas de Richebourg dans le Pas-de-Calais. Il était présent à Saint-Samson lors de ces journées portes ouvertes ainsi que son épouse, biologiste de formation, et tous deux nous ont appris bien des choses sur les escargots !

 

Nous connaissons tous les escargots de Bourgogne, gros et assez rares, et les petits gris, beaucoup plus courants par chez nous. Les éleveurs quant à eux utilisent en général le gros gris d’Afrique du Nord car il s’élève mieux et grossit plus vite que les deux précédents. Le gros gris ressemble à un petit gris sauf qu’il est plus gros et a le palléal (ce qui reste visible quand il est complètement rentré dans sa coquille) noir et non pas clair comme le petit gris ou l’escargot de Bourgogne.

 

Philippe Thomas a croisé des petits gris (helix aspersa aspersa) et des gros gris (helix aspersa maxima) 188 Les blonds des Flandres s'abritent du soleilsélectionnés suivant des critères particuliers : grosseur, rapidité de la croissance, couleur claire de la chair, coquille claire et sans bandes (ce qui est une caractéristique assez rare) jusqu’à obtenir un escargot à la coquille blonde, adulte au bout de 4 mois d’élevage et se reproduisant bien. Pour avoir un élément de comparaison précisons qu’un escargot de Bourgogne est adulte au bout de 3 ans et un petit gris au bout de 8 à 9 mois. La marque « blond des Flandres » a été déposée en 1997.

 

190 Le parc d'engraissement des escargots

 

L’élevage de Maryse Mortier que nous avons visité est pour le moment le seul élevage professionnel en France consacré exclusivement au blond des Flandres. En 2014 ce n'est plus le cas car un autre élevage s'est crée en Charente travaillant dans les mêmes conditions.

Pour le moment Maryse et Joël ont un parc « nursery » et un grand parc d’engraissement (en photo ci-contre) plantés de ray-grass, de trèfle et de plantain où « s’ébattent » 300 000 escargots, mais la construction d’un deuxième parc d’engraissement est en cours.

 

191 Une ponte de blond des Flandres 

 

La reproduction est assurée par Philippe Thomas à Richebourg. Elle débute fin février par l’accouplement des escargots (hermaphrodites, c'est-à-dire à la fois mâle et femelle). La ponte (en photo à droite) s’effectue dans des petits pots de terreau et est ensuite soigneusement récupérée et mise à incuber dans des boîtes de Pétri. L’éclosion a lieu au bout de 3 semaines.

 

 

Les petits escargots obtenus arrivent à Saint-Samson à la mi-mai et sont d’abord placés dans la nursery puis, dès qu’ils sont assez gros pour ne pas passer à travers les mailles des filets, dans le parc d'engraissement. En plus de la végétation des parcs ils sont nourris d’un mélange de 50% de calcaire en poudre et de 50% de farines de blé, d’orge, de maïs et de soja complétées par des vitamines et des oligo-éléments.

 

187 Daniel, Olivier et Rémy écoutent attentivement les explications194 Maryse nous explique les recettes

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Fins Goustiers sont très intéressés par les explications de madame Thomas et de Maryse Mortier (à droite)

 

Quatre mois après, en automne, les escargots peuvent être récoltés. Ils sont ramassés dans des sacs à petites mailles et mis à jeûner dix jours dans un lieu sec et ventilé. Ils sont ensuite plongés dans l’eau bouillante, lavés quatre fois puis décoquillés et à nouveau lavés quatre fois. Seule la partie charnue est conservée : le tortillon et le dard (organe sexuel) dur et amer sont enlevés (pour des petits gris cette opération n’est pas nécessaire).

À ce stade ils peuvent être vendus aux restaurateurs ou en bocaux aux particuliers. Mais Maryse et surtout Joël, grand passionné de cuisine, vont plus loin et proposent des recettes plus élaborées. Les escargots cuisent d’abord 1 heure au court bouillon avant d’être accommodés de différentes façons, que nous avons goûtées et bien appréciées lors de la dégustation qui clôturait la visite et du repas que nous avons pris sur place.

 

195 La dégustation se prépare196 Les escargots rissolent dans la poêle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

197 Michel et Olivier se régalent198 La dégustation

 

 

 

199 Le repas à base d'escargotsJoël et Maryse nous ont ensuite servi un menu uniquement composé (sauf le dessert !) d’escargots cuisinés de diverses façons. Parmi  nos préférés : les petites brochettes d’escargots au jambon de Parme et les brochettes escargots/ananas/pommes pour l’apéritif, la quiche aux escargots, les traditionnels beurre/ail/persil en coquille, les escargots aux pleurotes, les croustillants escargots/camembert dans une feuille de brick… Accompagnés à l’apéritif d’un poiré produit par Éric Bordelet de Charchigné et ensuite d’un très bon bordeaux. Voilà qui  a régalés nos palais de Fins Goustiers !

 

 

Petit quizz sur les escargots  (les réponses sont à la fin de l’article) :

1-         Comment appelle-t-on un éleveur d’escargots ?

2-         Un escargot a-t-il des dents ?

3-         Un petit gris et un escargot de Bourgogne peuvent-ils se croiser ?

4-         Comment reconnaît-on un escargot adulte ?

5 -        Quel est le rapport entre les escargots et la marine ?

6-         Dans quel sens s’enroule la coquille d’un escargot ?

 

Un site pour en savoir plus :

Le site de Philippe Thomas : http://heliciculture.escargot-blond-des-flandres.com

qui comprend sur la page d'accueil plein de liens à suivre pour tout savoir sur la reproduction des escargots, les techniques d’élevage, la préparation culinaire des escargots et le blond des Flandres.

Faites ensuite retour () en haut à gauche de votre écran pour revenir à cette page.

 

192 Différentes sous-espèces d'escargots

 

Réponses au quizz :

1-       Un éleveur d’escargot est un héliciculteur.

2-       Un escargot a un millier de dents à croissance continue situées sur la langue qui est un peu comme une râpe de menuisier.

3-       Les différentes sous-espèces d’helix aspersa peuvent se croiser entre elles (petit gris, gros gris, blond des Flandres) mais l’escargot de Bourgogne appartient à une autre espèce : l’helix pomatia et ne peut donc se croiser avec un petit gris.

4-        Lorsque l’escargot est adulte il se forme un bourrelet épais légèrement relevé au bord de sa coquille. On dit alors qu’il est « bordé ». À partir de ce moment il ne grossit plus.

5-       C’est grâce aux marins que les escargots se sont répandus sur toute la planète car ils en emportaient des tonneaux pleins pour avoir des protéines fraîches disponibles (l’escargot vivant se conserve plusieurs mois sans problème).

6-       La coquille de l’escargot s’enroule généralement vers la droite. On dit qu’il est dextre. Il existe toutefois de très rares cas de coquille s’enroulant vers la gauche (senestre), sans doute dus à une malformation génétique. Nous en avons vus deux spécimens. Il y en a un sur la photo ci-dessus. Trouvez-le !

 

Les escargots de Saint-Samson depuis 2014 :

Outre l'élevage de Maryse Mortier nommé "Les escargots du Pâtis" et présenté dans cet article, et toujours à Saint-Samson au cœur du Parc naturel régional Normandie-Maine, Valérie Croisé et Joël Pré travaillent également le blond des Flandres ainsi que le petit gris de Saint-Samson à La Frette. Leur entreprise s’appelle « Les escargots du bonheur » et ils proposent les recettes élaborées par Joël : mini-bouchées feuilletées, croustillant d’escargots au camembert, duo de sole et d’escargots, quiche aux escargots, flan d’escargot en sauce façon cotriade… et bien sûr les escargots traditionnels cuisinés au beurre d’Échiré ou la persillade toute prête.

Les escargots transformés par Joël ne sont pas élevés à Saint-Samson mais dans en Charente, ils arrivent vivants à Saint-Samson où ils sont préparées suivant les méthodes indiquées plus haut dans cet article.

Depuis 2016 Valérie et Joël ont ajouté à ces produits gastronomiques une gamme de produits cosmétiques au mucus et aux œufs d'escargot, tous fabriqués en France (crèmes de jour ou de nuit, sérums, masques...).

Valérie et Joël sont présents sur les marchés de Falaise, Évron, Fresnay-sur-Sarthe, Mamers et Alençon. Pour plus de précisions reportez-vous sur le site du Locavor d'Alençon en cliquant sur le lien suivant : Les escargots du bonheur ou par téléphone au 06 83 96 87 65

 

Le diaporama suivant vous permettra de revoir les photos de cette page ainsi que d'autres prises lors de cette visite. Vous pouvez le laisser défiler ou faire passer le sphotos en cliquant sur les flèches à droite et à gauche.

Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson
Élevage d'escargots de Saint-Samson

                Accueil                 Autres producteurs                  Haut de page

Partager cette page

Repost 0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail - dans producteurs escargots

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Notre...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les traditions de notre...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    Article complété en avril 2016. À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. 1 En premier lieu...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...
  • Le vinaigre de cidre
    Ce produit bien connu et largement utilisé dans nos campagnes depuis fort longtemps se forme naturellement par fermentation. Le jus de pomme se transforme en cidre grâce à la fermentation alcoolique ( voir à ce sujet notre article : Le cidre à l'ancienne...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.