Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

 

 

 

Le dimanche 15 octobre 2017 a eu lieu la 39e édition de la fête du pommé, ou plutôt de la Ramaougerie (car on "ramaouge le pommé, c'est à dire qu'on le remue pendant les vingt-quatre heures que dure sa cuisson), de Bazouges-la-Pérouse, en Ile-et-Vilaine. En réalité cette fête commence le samedi soir par une traditionnelle potée aux choux servie à partir de 19 h.

Pour la cinquième fois une délégation de la Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail s'y est rendue.

La fête est organisée par le comité des fêtes, dont  la nouvelle présidente est Élodie Sachet et dont le secrétaire Vincent Lory et la trésorière nous ont aimablement accueillis. Elle se déroulait à nouveau cette année au cœur du bourg. Les quelques cinquante membres du comité et bénévoles commencent bien avant le weekend par ramasser les mille-cinq-cents kilos de pommes qui leur sont données et par les presser pour fabriquer le cidre doux qui servira ensuite à faire le pommé. Il faut ensuite éplucher et couper les pommes qui seront rajoutées dans le mout réduit au bout de douze heures et cuiront encore pendant douze heures.

Pour plus de détails reportez-vous à notre article sur le sujet en cliquant sur le lien suivant :  Le pommé.

Dans la "pelle' on "ramaouge" avec le "ribot" le cidre doux réduit et les pommes coupées en morceaux.

Dans la "pelle' on "ramaouge" avec le "ribot" le cidre doux réduit et les pommes coupées en morceaux.

Un panneau explicatif très pédagogique réalisé par l'association "Les Mordus de la pomme".

Un panneau explicatif très pédagogique réalisé par l'association "Les Mordus de la pomme".

Autrefois dans les fermes on ne mettait pas le pommé en petits pots de verre comme aujourd’hui, mais on le stockait dans de grands pots en grès qui servaient également à mettre le lait et qu'on appelait des "charniers". Lorsque les habitants de Bazouges-la-Pérouse ont commencé à refaire du pommé à  l'ancienne sous l'impulsion de Marcel Fleury il y a trente-neuf ans, ils ont commencé par le stocker comme autrefois dans les charniers. Mais au moment de le vendre il a bien fallu le mettre en pot et le pommé s'est révélé trop dur une fois refroidi. Aujourd'hui le pommé est mis en pot dès la fin de la cuisson et on ne le cuit pas au point qu'il faille le couper au couteau.

Par contre les membres de la Confrérie, qui ont eu l'occasion de gouter des pommés fabriqués ailleurs, apprécient que celui de Bazouges soit suffisamment cuit pour se conserver parfaitement même en dehors du frigo pendant plusieurs années. Un pommé trop cuit devient dur, mais un pommé pas assez cuit s'acidifie, ne se conserve pas bien et n'a pas le délicieux gout de pommes et de pruneaux caramélisés que nous aimons tant.

Le stand de fabrication du pommé était installé sur la placette devant la salle des fêtes et nous y avons retrouvé avec plaisir de vieilles connaissances toujours fidèles au poste chaque année.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Cette année il y avait une innovation à Bazouges-la-Pérouse : le samedi, durant toute la journée, la "Mouvi'Press" ou "Pressi-mobile", (une presse mobile sur roues) de la communauté de communes Couesnon-Marches de Bretagne était présente sur le parking de la salle des sports. Les particuliers ou les agriculteurs pouvaient venir y faire presser leurs pommes et repartir, pour un cout de 1,15 € à 1,30 € par litre, avec du jus embouteillé se conservant deux ans.

Depuis l'année dernière, Couesnon-Marche de Bretagne (réunion du Coglais et de l'Antrainais créée en janvier 2017) a remis à l'honneur cette ancienne pratique, courante il y a cinquante ans dans les campagnes, où la presse faisait le tour des villages. En 2016, douze tonnes de pommes ont été pressées ce qui a produit neuf-mille litres de jus. Cette année l'objectif est d’atteindre vingt tonnes. Sept tonnes ont été pressées samedi à Bazouges permettant la fabrication de cinq-mille litres de jus. N'étant venus que le dimanche nous n'avons pas pu voir cette machine.

Après Bazouges-la-Pérouse le 14 octobre 2017 une autre journée "On se tient au jus" aura lieu : la presse mobile de la communauté de communes sera à Maen-Roch (Saint-Brice-en-Coglès) le 19 novembre 2017. Attention, comme à Bazouges, l'inscription est obligatoire au numéro suivant : 02 99 97 71 80.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Nous avons aussi retrouvé le stand des "Les Mordus de la pomme" qui  n'avaient pu venir l'année dernière, dont nous avons plusieurs fois rencontrés des membres à Bazouges et avec qui nous avons toujours eu des échanges fort intéressants. Cette association est à l'origine de la sauvegarde de plus de cent-quatre-vingt variétés de pommes anciennes dont les greffons ont été préservés par eux lors de la construction de l'autoroute A84 et regreffés dans sept vergers d'une superficie de trois hectares espacés de Montours à Saint-Étienne-en-Coglès le long du tracé de l'autoroute. Ils ont réalisé quatre grands panneaux explicatifs très clair sur le pommé, participent tous les ans à une fête de la pomme à Quévert en novembre et présentaient d'anciennes variétés de pommes.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Depuis que  nous fréquentons la Ramaougerie de Bazouges, les défenseurs du pommé se sont organisés. Une association s'est créée début 2017 appelée "Les Ramaougeries" dont l'objectif est de promouvoir ces fêtes où l'on fabrique encore traditionnellement le pommé. Elle regroupe le Comité des fêtes de Bazouges, l'école Saint-Dominique Savio de Tremblay (qui fabrique le sien fin octobre et le vend toute l'année), l’association des Mordus de la pomme, quelques institutions et des passionnés, défenseurs de la pomme et du pommé.

La communauté de communes Couesnon-Marches de Bretagne (réunion du Coglais et de l'Antrainais) soutient cette association et édite désormais un "agenda des pommés", donnant les dates de toutes les ramaougeries de la région (neuf dates en 2017).

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Nous avons fait la connaissance de sympathiques confrères venus de la Sarthe et  membres de la Confrérie du chausson aux pommes de Saint-Calais.

À droite, Patrick Gautier, Grand Maitre de la Confrérie du chausson aux pommes de Saint-Calais.

À droite, Patrick Gautier, Grand Maitre de la Confrérie du chausson aux pommes de Saint-Calais.

Saint-Calais se trouve à l'est-sud-est du Mans. Une grande fête du chausson aux pommes s'y déroule chaque premier week-end de septembre et cette confrérie y joue un rôle important. La tradition du chausson aux pommes de Saint-Calais remonte à 1630. Cette année-là une épidémie de choléra décimait la région. Les moines de l'abbaye de Saint-Calais s'enfermèrent dans l'église pour prier en faisant vœu de ne plus s'alimenter avant la fin de l'épidémie. Le ciel dût les entendre car celle-ci prit fin dès le lendemain ! Une messe d'action de grâce eut lieu et madame de Vendôme, châtelaine du lieu, fit distribuer des pâtés fourrés de pommes aux gens du peuple à l'issue de cette messe.

Depuis la tradition perdure tous les ans. 2017 a vu la 387e édition de la fête du chausson aux pommes avec défilé en ville le dimanche matin, cuisson et vente de chaussons aux pommes par les boulangers, spectacles de rue, animations, concerts... et le midi pour le repas : la "soupe à la jambe de boua". Ce pot-au-feu se compose uniquement de jambes: jarret de différents animaux, pattes de volailles... et de légumes-racines. Cette recette daterait du roi Henry IV.

Le chausson aux pomes de Saint-Calais (dont la recette est secrète) est plutôt une grosse tourte remplis de pommes en morceaux et  non pas en compote.

Le chausson aux pomes de Saint-Calais (dont la recette est secrète) est plutôt une grosse tourte remplis de pommes en morceaux et non pas en compote.

Nous avons bien sympathisé avec les quatre représentants de cette confrérie joyeuse et sans prétention au point d'envisager de nous rendre à Saint-Calais pour une prochaine édition de cette fête qui nous a semblé très conviviale et le Grand Chapitre des Hospices qu'ils organisent ce jour-là.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Le traditionnel repas "tout pommé" servi dans la salle des fêtes tournait autour de cinq jambons à l'os que nous avons eu plaisir à voir cuire !

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Après le kir, l'entrée se composait de crudités et de pâté au pommé, et le jambon à l'os était servi avec des frites et une pomme au pommé avant un choux farci en dessert.

Une assiette... déjà bien entamée !

Une assiette... déjà bien entamée !

Il était animé par le duo "Rigal-Cheul" et ses musiques à danser.

Le duo "Rigal-Cheul"

Le duo "Rigal-Cheul"

Ainsi que par les danseuses et danseurs du Cercle d'Ille et Rance, venu de Québriac, qui ont entrainé les convives dans leurs danses traditionnelles bretonnes en chaine autour de la salle.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Le Cercle d'Ille et Rance a également animé les rues de Bazouges pendant toute la durée de la fête.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

L'autre groupe invité cette année était celui des Cap Horniers de la Rance, de Dinan et Saint-Malo, qui nous ont régalés de leur répertoire de chants de marins et de chansons traditionnelles.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

C'est en les accompagnant sur une chanson de Graeme Allwright que nous avons fait la connaissance d'une sympathique jeune femme, mère d'une productrice de caramels au beurre salé qui possède à Dol-de-Bretagne une épicerie fine où on peut déguster toutes sortes de bonne choses. Elles tenaient toutes deux un stand sous le barnum monté place de la Mairie.

Page Facebook : Aux délices d 'Amélie

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Elles tenaient toutes deux un stand sous le barnum monté place de la Mairie.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Sous ce même chapiteau les exposants étaient nombreux, la foule se pressait et des jeux en bois amusaient petits et grands.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

La démonstration de fabrication du cidre avec un grugeoir entrainé par des chevaux attirait comme chaque année les badauds qui avaient la possibilité de gouter au jus de pomme fraichement pressé. Cela a été pour nous l'occasion de rencontrer un couple sympathique. La dame était originaire de la région et elle a évoqué pour nous les veillées de pommé auxquelles elle avait participé dans sa  jeunesses. Le monsieur, qui avait travaillé dans les mines en Lorraine, avait connu les chevaux tirant les berlines dans les mines. leur espérance de vie était courte, cinq ans environ, nous a-t-il dit et ils devenaient aveugles.

Ce système, que les chevaux font tourner, actionne le grugeoir.

Ce système, que les chevaux font tourner, actionne le grugeoir.

Le pressoir était un pressoir rond à claies verticales et de la paille était utilisée pour séparer les lits de pommes écrasées..

Le pressoir était un pressoir rond à claies verticales et de la paille était utilisée pour séparer les lits de pommes écrasées..

Comme chaque année une animation était organisée autour du four à pain.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Un sculpteur sur ballons émerveillait les enfants.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

L'épicerie de Bazouges à récemment rouvert, tenue par un couple sympathique et dynamique. Nous y avons retrouvé la farine de sarrasin du moulin de Rimou (tenu par la famille Noël et que nous avions visité l'an passé) et découvert une originale légumineuse originaire des Andes, la "poire de terre" au gout d'artichaut (attention, comme le topinambour, elle contient de l'inuline, un glucide indigeste pour certains).

Outre le sympathique accueil de la patronne, nous avons apprécié la décoration, la balance à l'ancienne et les sacs de jute devant le comptoir.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

Bazouges-la-Pérouse est aussi un site d’expérimentation artistique où plusieurs galeries rassemblées sous le nom du "Village" accueillent tout au long de l'année des expositions d'art contemporain. À la Galerie Thébault (près de la salle des fêtes) nous avons vu les œuvres de Ronan Descottes.

Les œuvres de Ronan Descottes

Les œuvres de Ronan Descottes

Les œuvres de Ronan Descottes

Les œuvres de Ronan Descottes

Toute la journée les bénévoles du comité des fêtes ont vendu leur pommé. Ils en fabriquent toujours quelques pellées d'avance pour répondre à la demande. Cette année cela était d'autant plus nécessaire que pour la première fois les réserves de l'an passé étaient à sec !

Pour les comptes-rendus des autres fêtes du pommé de Bazouges (2012, 2014, 2015, 2016) et des recettes à base de pommé cliquez sur :  Tous les liens sur la pomme et le pommé

 

Vous pouvez voir d'autres photos de cette manifestation dans le diaporama ci-dessous que vous pouvez laisser défiler automatiquement ou dont que pouvez faire passer en cliquant sur les flèches à droite et à gauche des photos.

39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse
39e fête du pommé de Bazouges-la-Pérouse

La presse en parle :

Chronique républicaine du 26 octobre 2017.

Chronique républicaine du 26 octobre 2017.

Accueil           Autres activités de la Confrérie            Haut de page

 

************************************************

 

 

Partager cet article

Repost0
La Confrérie des Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail laconfreriedesfinsgoustiers - dans pommé

Mieux nous connaître

Notre Confrérie, son histoire, ses statuts, ses assemblées générales et cérémonies d'intronisation... Cliquez sur la main ci-dessous :

Pour nous contacter : laconfreriedesfinsgoustiers@hotmail.fr ou le lien "contact" tout en bas de la page.

Rechercher Dans Ce Blog

Producteurs et artisans

Régulièrement nous rendons visite à des producteurs (cidricoles mais pas uniquement) ou à des artisans de notre région.

Découvrez-les en cliquant sur la bouteille :

Pomme, cidre, pommé...

Vous voulez des informations sur la fabrication du cidre, sur la pomme et son origine, sur le pommé (un produit à base de cidre et de pommes anciennement fabriqué dans notre région), sur le vinaigre, sur les instruments de mesure en rapport avec le cidre ou la goutte, sur les fêtes autour des produits cidricoles...

Cliquez sur la pomme !

 

Nos Articles

  • Bienvenue sur notre blog
    *********************************************************** "Si un plus grand nombre d'entre nous préféraient la nourriture, la gaité et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie." J.R.R. Tolkien dans "Le Hobbit" *********************************************************** Pour...
  • Notre terroir du Haut-Maine et Pail
    Notre terroir du Haut-Maine et Pail appartient à l’ancien Comté du Maine, petite province tampon entre la Normandie et l’Anjou. C’est ce qu’on appelle en histoire une région de « Marches ». Au Moyen Âge, le Maine a longtemps été un enjeu politique entre...
  • Notre terroir autrefois
    Cartes postales et photos anciennes témoignent du passé de notre terroir. Les liens ci-dessous (en bleu) vous reverront à des pages de présentation de certains lieux, la plupart du temps grâce à des cartes postales. Merci à ceux qui au fil du temps nous...
  • Histoire de la Confrérie
    Article remanié et complété en avril 2017 et en janvier 2018. La Confrérie des Fins Goustiers devant la chapelle Sainte-Anne de Champfrémont en 2015. Qui sommes-nous ? Nous sommes une association confraternelle visant à promouvoir les produits et les...
  • La chapelle et les foires de Sainte-Anne de Champfrémont
    À 12 km au sud-ouest d’Alençon , au pied des collines et de la forêt de Multonne, entouré par Saint-Pierre-des-Nids, Ravigny et La-Ferrière-Bochard, se trouve le village de Champfrémont. Son origine est sans doute gallo-romaine ou au moins franque : un...
  • Le cidre à l'ancienne ou c’ment on faisint l’bon cit’ dans l’temps…
    Dans notre région du Nord du Maine certains particuliers font ou faisaient encore récemment leur cidre à l'ancienne. Les fêtes des métiers d'autrefois, de la pomme ou du cidre et les comices agricoles sont aussi l'occasion d'assister à des démonstrations...
  • Les appareils de mesure pour le cidre et l'eau de vie
    Voilà trois instruments de mesure qu'utilisent couramment les producteurs de cidre et d'eau de vie : cidrodensimètre, alcoomètre et cidromètre. Cliquez sur les photos pour les agrandir et refermez-les ensuite pour revenir à cette page. À ces trois instruments...
  • Un ancien produit bin d'cheu nous : le pommé
    Article récemment complété. Avant la Seconde Guerre Mondiale la nourriture des campagnes était simple et basée sur la production locale. Dans le Maine, ainsi que dans tout l’Ouest de la France (Normandie, Haute-Bretagne) on récoltait des pommes, on faisait...
  • L'origine de la pomme
    Le 21 mars 2013 quelques membres de la Confrérie des Fins Goustiers ont assisté dans le cadre des « Bobines du Parc Normandie-Maine » à la projection d’un documentaire sur les origines de la pomme. Sa réalisatrice Catherine Peix était présente. C’est...
  • Deux châteaux, deux familles, du IXe au XIe siècle
    Les deux châteaux dont il s'agit sont celui de Saint-Céneri et celui du Montaigu (sur la commune de Saint-Pierre-des-Nids ) et les deux familles celle des Giroie et celle de Bellême. La famille Giroie : En 836, Robert le Fort, duc du Maine, qui doit faire...

Nos activités

Nous vous proposons des compte-rendus illustrés de photos de nos sorties dans des fêtes ou sur des manifestations, de nos visites chez des producteurs, des artisans ou des artistes, de nos rencontres conviviales avec d'autres associations ou avec nos familles et amis...

Cliquez sur le bouchon : 

Nos concours cidricoles

Chaque année la Confrérie organise un concours de produits cidricoles ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Pour tout savoir à ce sujet cliquez sur la pomme et la poire !

 

Notre terroir

Pour découvrir notre terroir du Haut-Maine et Pail : ses paysages, son histoire, son patois, ses producteurs, des idées de sorties, des photos récentes ou anciennes et nos coups de cœur gastronomiques cliquez sur l’arbre :

Le patrimoine de notre région

Traditions, vieux métiers, petit patrimoine architectural, historique, artistique ou culturel, notre région est riche.

Pour en découvrir quelques aspects cliquez sur l’église.